juillet 16th, 2009

Un 16 juillet comme les autres?

3 Comments, Nouvelles, by Arautos do Evangelho.

dsc_4824Une journée ensoleillée, une température agréable, les oiseaux gazouillent, les chiens de race douteuse se promènent sans but, les gens vaquent aux obligations quotidiennes. C’est un 16 juillet comme les autres…

Dans une église, une activité silencieuse se déroule auprès de l’autel: on prépare la messe.

À l’heure prévue, 11 heures du matin, dans un tourbillon féérique de lumière transformée par les tons vifs du bleu du rouge, du vert et du jaune de grands vitraux, s’ouvre la procession d’entrée.

Un long cortège de prêtres et de diacres aux chasubles et dalmatiques bleus, couleur de la Vierge, se déplace majestueusement au pas cadencé. Le pas léger, mais assuré, sur le brillant plancher de marbre, ressemble plus à une image du Ciel :  un cortège angélique se rendant auprès du Créateur pour l’adorer.

La messe commence, d’énormes nuages d’encens montent vers le ciel au rythme mélodieux du chant Flos Carmeli dont les paroles sont attribuées à saint Simon Stock. Les prières et les sacrifices des fidèles ici symbolisés montent doucement vers le crucifix suspendu au-dessus du maître-autel.

Tout cela constitue une merveille inimaginable se déroulant sous les yeux rêveurs du pèlerin qui a la grâce d’y être présent. Le roi Clovis se serait sûrement exclamé de nouveau, comme au jour de son baptême :  » Est-ce déjà le Ciel? « 

C’est le 16 juillet, fête de Notre-Dame du Carmel à l’église de Notre-Dame du Rosaire des Hérauts de l’Évangile au Brésil…

Mgr João Clá Dias a célébré ce matin cette fête de grande importance pour les Hérauts de l’Évangile et la Société de vie apostolique Virgo Flos Carmeli, car elle étroitement liée à leur fondation et leur spiritualité.

Dans son homélie, il a retracé l’historique de la fête pour ensuite remonter aux origines du Mont Carmel, du saint prophète Élie,  jusqu’à l’apparition de la Vierge Marie à saint Simon Stock. Tout cela en relation à la fondation de l’association.

juillet 13th, 2009

La ville qui meurt

No Comments, Vie quotidienne, by Arautos do Evangelho.
[SinglePic not found]

Civita di Bagnoreggio, la ville qui meurt, est une ville médiévale charmante et pittoresque. Pour connaître un peu l’histoire, vous pouvez cliquez ici.

Une chose est s’y rendre en touriste, l’autre en pèlerin… La petite ville de Civita, siège épiscopal le plus ancien du Lazio est l’endroit où ont vécus de nombreux saints. Le plus connu étant saint Bonaventure, le docteur séraphique, nous (une petit groupe de Hérauts) avons priés tout spécialement pour vous, cher lecteur.

je vous invite à jeter un coup d’oeil sur la galerie de photos, j’y ai inclus quelques courtes explications.

[Gallery not found]

Mons.João S. Clá DiasCommentaire de l’Évangile
XVe dimanche ordinaire
Évangile de Marc 6, 7-13

Mgr João S. Clá Dias

apotre

Le monde moderne n’a pas moins besoin d’évangélisation que l’ancien, mais parfois nous pouvons nous sentir désavantagés par rapport à l’époque passée si nous observons l’écrasant progrès du mal et le manque d’ouvriers pour annoncer la Bonne Nouvelle. Où sont les nouveaux apôtres capables de faire des miracles, comme ceux d’antan, d’expulser les esprits immondes et prêcher la pénitence?

Dieu donne toujours les remèdes les plus adéquats aux maux de chaque époque. Lorsque Jésus a convoqué les douze, il était plus convenable pour le bien des âmes de réaliser des miracles prodigieux afin de prouver la véracité de la doctrine admirable qu’ils annonçaient.

Et aujourd’hui? Quels sont les admirables miracles que doivent réaliser ceux qui se dévouent à l’apostolat pour porter les âmes à la conversion? Peut-être que les miracles ne produisent pas en notre époque – si sécularisée – le même effet qu’aux temps apostoliques. Le « miracle » que doivent faire les authentiques évangélisateurs consiste à annoncer Jésus-Christ par un témoignage de vie sainte, c’est-à-dire, de pratiquer la vertu, en aspirant à la sainteté et en méprisant les sollicitations et les illusions enchanteresses du monde. Voilà le miracle qui sera capable d’impressionner notre monde sécularisé, car la pratique stable des dix commandements n’est pas à la portée des simples forces naturelles de la volonté humaine, comme nous l’enseigne le Magistère ecclésiastique; il faut que la grâce sanctifiante divinise l’homme et le fasse œuvrer et vivre à la recherche de la perfection. Voilà le prodigieux miracle qui pourra renverser l’incrédulité et l’indifférence de nos contemporains, comme nous l’ont rappelé tant de fois les derniers Papes, et comme l’avait déjà enseigné le concile Vatican II en se référant à l’apostolat des laïcs : « les laïcs deviennent les hérauts de la foi aux choses que l’on espère (cf. Hébr. 11, 1), s’ils joignent résolument une vie de foi à la profession de cette foi. Cette évangélisation, véritable annonce du Christ proclamée par la parole et le témoignage de la vie, présente un aspect tout à fait caractéristique et possède une efficacité particulière du seul fait qu’elle est accomplie dans les conditions ordinaires de la vie courante.1 »

Suivons les sages recommandations du concile Vatican II en s’érigeant en véritables hérauts de la Bonne Nouvelle, tout comme les évangélisateurs des premiers temps de l’Église surtout par la « profession »d’une vie irréprochable et sainte, selon les admirables préceptes de l’Évangile. Ce n’est que de cette manière que la Nouvelle Évangélisation pourra vaincre la vague de sécularisme qui envahit la société moderne.

1 Lumen Gentium, 29

juillet 8th, 2009

Pérégrination à New York et Boston

2 Comments, Nouvelles, by Arautos do Evangelho.

Catédrale Saint-Patrick, New York

Je partage avec vous aujourd’hui une nouvelle un peu en retard. L’Amérique du Nord est technologiquement avancée, mais en autant qu’il y ait une collaboration humaine.

Au mois de juin dernier, les Hérauts du Canada et des États-Unis se sont rassemblés pour une grande pérégrination dans les diocèse de New York et de Boston. Ils ont visités plusieurs paroisses de chaques diocèses avec la statue pèlerine du Coeur Immaculé de Marie. Le 13 juin, point culminant de la pérégrination, la statue accompagnée des Hérauts se trouvait à la cathédrale Saint-Patrick à New York.

Je vous invite à voir les photos : Cliquez ici . Je crois que vous aurez une bonne idée de la grâce et la joie qui accompagne cette belle statue de la Sainte Vierge au cours de ses visites.

Le cardinal Seán en parle d’ailleurs dans son blog : Blog du cardinal Seán . C’est en anglais évidemment.

juillet 6th, 2009

Le collège des Hérauts au Paraguay

No Comments, Nouvelles, by Arautos do Evangelho.

Remise des diplômes

Le Paraguay, petit pays d’Amérique du Sud, mais très riche au niveau religieux, un peuple de grande foi! Les Hérauts de ce pays sont très actifs non seulement dans le cadre religieux, mais aussi dans le monde académique. Je vous ai traduit cette description de la toute dernière remise de diplômes et de médailles du collège qui est sous la direction de l’association.

Une belle cérémonie solennelle a été réalisée vendredi dernier au le Collège Hérauts de l’Évangile International du Paraguay. Au cours de celle-ci, des médailles ont été remises aux élèves qui se sont  qualifiés avec excellence par leur conduite et leur réussite académique. De plus,  des diplômes ont été remis à cinq élèves qui ont reçu la responsabilité de  » zélateurs assistants « . Le défilé final avec les drapeau et les élèves fut très émouvant et applaudi.

Si vous désirez voir plus de photos – pourquoi pas puisque le traditionnel dicton existe –  je vous invite à cliquer  ici ou encore à visiter le blog en espagnol si vous comprenez cette langue : http://heraldoshoypy.blogspot.com/

juillet 4th, 2009

La vie romaine

1 Comment, Vie quotidienne, by Arautos do Evangelho.

i8111

Tel que promis, entre les billets sur les nouvelles des Hérauts, je parlerai un peu de la vie romaine et de ses trésors, témoignage et expérience de presque deux petites années dans une ville qui en compte plusieurs milliers.

Il y a tant de choses à raconter, par où commencer? À vrai dire, j’aimerais avoir les suggestions des lecteurs, oseront-ils se manifester? On verra.

Peut-être aimeriez-vous connaître les gens de la piazza où je me rends tous les jours, la petite histoire du quotidien qui ont pour acteurs : Gennaro; Sabbatino; Angelino; Angelini (du spaccio Carbone); Gabriela (la voisine); Soeur Giovanna, les voisins (ceux qui habitent l’ancien maison de Sir John Leslie), ce sont tous des personnages de premiers plans, sans compter « Madame Europe », « l’homme de la jungle », « Bonne journée », « bouche croche » le gitan et ainsi de suite.

Sans tout à fait le vouloir, je vous introduis au petit monde de la piazza in Piscinula où se trouve l’église des Hérauts de l’Évangile à Rome : San Benedetto in Piscinula.

Je crois que ce pourrait être un prochain billet sur la vie quotidienne : histoire de la piazza in Piscinula. En guise d’introduction, vous avez vu cette photo du XIXe siècle. Rien à voir avec celle que vous voyez ici img_0482p N’est-ce pas? Dans ce temps-là, les gens de la place fréquentaient l’église, aujourd’hui, ils sont une exception. Mais, mais… les exceptions sont bien là, entrant à la recherche de la paix de l’âme et d’un atmosphère absolument unique les invitant à la prière et même parfois à la conversion. Voilà un peu notre travail apostolique, discret, ce que nous tentons d’offrir dans notre quotidien, afin que tous et chacun, sans exceptions, puissent retrouver la joie de la vie chrétienne ou encore s’affermir et croître dans l’amour à Jésus et Marie.

« C’est trop beau » disait l’autre jour un jeune garçon en entrant dans l’église. Il ne savait pas, mais en s’exclamant ainsi il donnait vie aux paroles de Jean-Paul II rappelant que la beauté peut représenter un élément important de sanctification :

“ Ce monde dans lequel nous vivons a besoin de beauté pour ne pas sombrer dans la désespérance. La beauté, comme la vérité, c’est ce qui met la joie au cœur des hommes, c’est ce fruit précieux qui résiste à l’usure du temps, qui unit les générations et les fait communiquer dans l’admiration! ”

juillet 2nd, 2009

On m’écrit du Rwanda

2 Comments, Nouvelles, by Arautos do Evangelho.

[Gallery not found]

Je tiens à remercier les premiers visiteurs de ce blog. Soulignez le mot remercier pour ceux qui ont déjà pris la peine d’y laisser un commentaire.

Je pourrais bien paraphraser cette citation latine de la page de présentation, « Stat crux dum volvitur orbis » en français « La croix demeure pendant que la terre tourne » ou encore « Le monde tourne, la croix demeure ». En effet, les Hérauts sont présents un peu partout dans le monde et ils sont bien actifs. Un de ces pays lointains pour certains et pas tant que ça pour d’autres, c’est le Rwanda.

Un coopérateur de l’association s’occupe de l’apostolat de l’oratoire dans ce pays, et ce avec grand succès pour le bien des âmes. Un pèlerin lui aussi, à sa façon.

Il nous écrit en anglais:


As I said to you in my last e-mail we continue the evangelization in
Rwanda in spite the limit.¶
¶Sunday 21/06/2009 with a equipe of 10 people we was in the Parish of
Muhondo to launch the Shrine Apostolate  as you see the photos taken
these day.For  the trip, each member give a contribution, we often rent a
vehicle for displacement cross-country cars because the roads are not
good. I think  the evangelization  we will going up with the blessing of
God.We need the  Shrines for the new parishes in which we have
begins the evangelization, the medallions, the posters to put in the
churches, I have just noticed that the samll oratoires are needed for
mass celebration to be displayed  each day of ¶Marie .¶
¶Thanks for agreeing to render comprehensible  Mgr Joao the advance of
the evangelization in
Rwanda and to tell him  that we  need for a
visit of evaluation for the achievements and needs so the efforts
provided by the members are not useless.

Dans son courriel il y avait ces photos de la journée. Toute particulière cette journée, mais plein de joie. Un bel exemple pour nous tous et un encouragement à prier pour eux. Vous pouvez visiter son blog, il est dans ma liste ici à côté Rugori Rwera.

Pour mes compatriotes, c’est pratiquement l’heure du dîner, pour les Européens le début une chaude soirée d’été. Je vous laisse donc là-dessus, dans la chaleur de la prière.


juin 30th, 2009

Mon premier billet

6 Comments, Présentation, by Arautos do Evangelho.
[SinglePic not found]

Cher lecteur,

Voici mon premier billet. D’abord et avant tout, je vous invite à lire la page de présentation si vous ne l’avez pas déjà fait. Je pense que c’est important afin de bien comprendre le but de ce blog qui commence. Si c’est le cas, faites une petite pause et visitez la page de présentation.

Je ne garanti pas un billet quotidien, mais revenez fréquemment, vous y trouverez toujours des nouveautés.

Ce blog aura encore plus de sens avec votre participation. Eh oui! Il n’y rien de plus encourageant pour écrire que d’avoir des gens qui vous lisent. Or, comment puis-je faire pour savoir que vous m’avez lu? Je vous donne un petit truc bien simple : au bas de ce billet, il y a une petite section où il est écrit « leave a comment » (bon oui, en anglais, mais ce n’est pas de  ma faute.) vous cliquez sur la phrase et écrivez un commentaire. Positif ou négatif, un ou deux mots, pas de problèmes. L’important est de me faire savoir que… vous me suivez!

Je vous laisse sur une petite pensée, une phrase de Joris Karl Huysmans : Seigneur, prenez pitié du chrétien qui doute, de l’incrédule qui voudrait croire, du forçat de la vie qui s’embarque seul, dans la nuit, sous un firmament que n’éclairent plus les consolants fanaux du vieil espoir! (A rebours)