Virgo Flos Carmeli

Virgo Flos Carmeli

vfc1

La société cléricale Virgo Flos Carmeli est constituée par des membres des Hérauts de l’Évangile qui ont reçu l’appel à la prêtrise, après des dizaines d’années de vie communautaire, dans le but de mieux entreprendre l’activité évangélisatrice comme on peut le lire dans l’article 3 des statuts : « La Société naît de l’expression du charisme de l’association Hérauts de l’Évangile, dans sa spécificité de la vocation sacerdotale, manifestant la volonté d’agir en communion de méthodes et d’objectifs de l’association mentionnée. Ils s’engagent particulièrement à ce que les fidèles qui se sentent attirés par ce charisme aient une assistance ministérielle, surtout ceux vivant en communauté (PC 10) ».

Quelques membres en font aussi partie sans embrasser la vocation sacerdotale, ils collaborent depuis plusieurs années avec le charisme et la mission dans le cadre des différentes activités de la vie apostolique et communautaire.

Les origines de ce groupe remontent aux années 70, avec Mgr João Scognamiglio Clá Dias, encore laïc, etquelques tertiaires carmélites de la fraternité « Virgo Flos Carmeli » (Carmélites de l’ancienne observance). Ils commencèrent une expérience de vie communautaire dans un ancien monastère bénédictin de la ville de São Paulo (Brésil). Ils partageaient leur emploi du temps entre la prière et l’étude, avec des périodes de silence, dans le but d’obtenir de meilleurs fruits dans le travail évangélisateur. Afin de marquer plus particulièrement leur vie d’option pour le célibat et la disponibilité, ils utilisaient entre eux l’habit des tertiaires carmélites, surtout pour la récitation du petit office de l’Immaculée Conception dans la chapelle de la communauté.

Ce ne sont pas tous les premiers compagnons de Mgr João Clá qui se sentirent appelés à la vie religieuse. Toutefois, en 1976, un groupe de jeunes, suivant son orientation, établirent une règle de vie communautaire (ou « Ordo » en langage courant) qui se développera au cours des ans pour faire place à des constitutions et des règlements toujours en vigueur. Au cours des années suivantes, d’autres groupes de jeunes s’unirent aux premiers, suivant leur exemple de vie communautaire, non seulement à São Paulo mais aussi dans d’autres villes du Brésil, des trois Amériques et en Europe.

Les membres de Virgo Flos Carmeli, se sont consacrés à la Très Sainte Vierge Marie dans un premier moment, selon la méthode de saint Louis Marie Grignion de Montfort, vivant ce don de soi par la pratique du célibat, de l’assujettissement de l’usage des biens à l’assentiment du supérieur, de la vie communautaire et du silence, de la prière et de l’étude et de la disponibilité pour les œuvres apostoliques.

Cette consécration, renouvelée devant toute la communauté dans la chapelle, marquait l’incorporation dans le groupe de consacrés, avec l’intention délibérément assumée de respecter la règle de vie communautaire et avec la manifestation du désir éventuel de faire les vœux d’obéissance parfaite, de chasteté intégrale et de pauvreté complète.

Avec l’apparition des vocations sacerdotales, s’est concrétisé le désir de donner une forme juridique adéquate à cette expérience de quelques décennies, tel que cela est exprimé dans les statuts : « La Société a pour objectif de réunir les efforts pour l’évangélisation et la catéchèse en collaborant à la « diffusion de l’Évangile dans le monde entier » (PO 12), par la vie fraternelle sous le signe de la charité, avec l’ardent désir de voir se réaliser la supplique que l’Église, par ordre de Jésus-Christ, répète depuis vingt siècles : « adveniat regnum tuum. »

Les premières ordinations à la prêtrise eurent lieu le 15 juin 2005. Un mois plus tard, Mgr Lucio Angelo Renna, O.Carm., évêque d’Avezzano, signa le décret d’érection de l’association publique diocésaine Virgo Flos Carmeli.

L’assemblée pour l’élection du premier supérieur général se réalisa le 19 septembre de la même année, dans la sacristie papale de la basilique de Sainte Marie Majeure à Rome. Mgr João Scognamiglio Clá Dias y fut alors élu à l’unanimité (moins un vote).

Actuellement, Virgo Flos Carmeli regroupe 55 prêtres et 22 diacres.

Laisser un commentaire