juin 5th, 2010

Fête-Dieu à Rome

2 Comments, Vie quotidienne, by Arautos do Evangelho.

La Fête-Dieu ou fête du Corps et du Sang du Christ avec le Pape est toujours bien impressionnante. À chaque année, le Pape célèbre une messe à l’entrée de la basilique Saint Jean de Latran pour ensuite se rendre en procession avec le Saint-Sacrement jusqu’à Sainte Marie Majeure.

20100603_FHK_IT_CorpusDomini_002Cette année, une véritable tempête s’est déchaînée provoquant tout un branle-bas chez les fidèles pour entrer dans la basilique de Saint Jean de Latran et causant, malheureusement l’annulation de la traditionnelle procession.

Notre Saint-Père a donc célébrée à l’intérieur et donné la bénédiction à la fin.

J’ai tout de même quelque photos à partager avec mes lecteur! Cliquez ici


mai 24th, 2010

Fête de sainte Rita

2 Comments, Vie quotidienne, by Arautos do Evangelho.

20100522_FB_ITA_StaRitafesta_058

Le 21 mai  débute la fête principale de l’église de San Benedetto in Piscinula.

Au cours de cette première journée de fête, rassemblant jusqu’à des milliers de romains en deux jours dans cette petite église du Trastevere, une messe a été célébrée aux intentions de la Pia Unione di Santa Rita da Cascia e une autre concluant officiellement la neuvaine et où l’on procède à la traditionnelle bénédiction des roses qui sont ensuite distribuées aux dévots.

Le lendemain, jour de la fête de sainte Rita proprement dit, des messes sont célébrées à toutes les heures par les prêtres Hérauts et des prêtres invités du quartier.

Cette année, l’affluence de fidèles a été particulièrement marquante. Je vous invite à voir les photos sur le blog de l’église des Hérauts:

Pour les photos de la première journée : cliquez ici

et de la deuxième : cliquez ici

mai 13th, 2010

Retraite à Notre-Dame du Cap

No Comments, Nouvelles, by Arautos do Evangelho.

Au cours de la fin de semaine du 7 au 9 mai, le P. Julio Ubbelohde, EP est venu prêcher une retraite pour les coopérateurs et amis des Hérauts de l’Évangile. La retraite eut lieu au sanctuaire de Notre-Dame du Cap au Québec.

Le groupe de retraitants provenaient particulièrement de Toronto, Hamilton. St. Catharines, Québec et Chicoutimi.

Pendant la retraite, il y eut une réception du scapulaire du Mont Carmel et une belle procession au flambeau dans les jardins du sanctuaire organisée par le P. Yoland Ouellet, OMI.

Au cours de la messe de conclusion, un nouvel oratoire a été lancé pour circuler dans un groupe de 30 familles.

[Gallery not found]

mai 11th, 2010

Rassemblement Lift Jesus Higher 2010

No Comments, Nouvelles, by Arautos do Evangelho.

À chaque année, les Hérauts de l’Évangile participent au rassemblement Lift Jesus Higher au Centre des congrès de Toronto. Il s’agit d’un événement annuel réunissant plusieurs milliers de personnes du diocèse de Toronto et des alentours.

Comme de coutume, en plus de participer activement à l’organisation sous la direction de l’association Catholic Renewal Ministries, les Hérauts ont participés à l’ouverture du congrès par un couronnement de la statue du Coeur Immaculé de Marie et la messe de clotûre célébrée par Mgr Vincent Nguyen.

[Gallery not found]

La Iglesia es inmaculada e impecable

Après chaque campagne d’attaques contre elle, l’Église semble toujours plus forte et plus rayonnante qu’avant.

Mgr João Scognamiglio Clá Dias, EP

La volée de nouvelles qui, au fil des dernières semaines, essaye de souiller l’Église Catholique, prenant comme prétexte l’abus d’enfants commis par des prêtres catholiques, atteint un degré incroyable. Bien décidés à ne pas laisser s’éteindre le bûcher qu’ils ont allumé, plusieurs organes médiatiques, sans parvenir au résultat désiré, se sont acharnés à enquêter le passé, à la recherche de nouvelles allégations pour impliquer le Vicaire du Christ sur Terre, le Pape Benoît XVI.

Qu’il y ait des prêtres insuffisamment préparés et indignes, personne ne peut le nier ; que d’horribles abus aient été commis, et même en plus grand nombre que le rapporté il faut le reconnaître. Mais exploiter de très graves défaillances, circonstancielles, concernant une minorité de clercs, pour bafouer toute la classe sacerdotale, est une injustice! Et utiliser cela comme prétexte pour tenter de renverser l’Église, c’est diabolique!

En outre, plus l’esprit libertaire, relativiste et néo-païen de nos jours, s’infiltre dans l’Église, plus l’on craint qu’il n’y ait des crimes de pédophilie. D’où le besoin d’implanter dans les séminaires un rigoureux système de sélection, pour n’admettre que des candidats à la prêtrise qui n’aient aucun penchant à pactiser avec le monde ; et qui ne veuillent qu’enseigner la pratique de la doctrine catholique dans toute sa pureté et en donner l’exemple.

L’actuelle campagne publicitaire contre l’Église nous fait oublier une vérité dont l’histoire nous fournit un incontestable témoignage : ce fut l’Église Catholique qui affranchit le monde de l’immoralité, et c’est parce qu’il est en train de la rejeter qu’il s’enfonce à nouveau dans la vase d’où il fut sauvé.

http://www.arautos.org/desagravo/?lang=fr

avril 4th, 2010

Joyeuses Pâques

2 Comments, Vie quotidienne, by Arautos do Evangelho.

paques2010

Dic nobis Maria quid vidisti in via ?
Sepulchrum Christi viventis et gloriam vidi resurgentis.

Dis-nous Marie Madeleine qu’as-tu vu en chemin ?
J’ai vu le Christ vivant en son sépulcre et la gloire du Ressuscité.

Par ces paroles de la séquence millénaire « Victimae Paschali », nous vous souhaitons de voir sur le chemin de votre vie la joie, la consolation et la force qui provient de la présence amicale et incomparable de Jésus, mort pour notre salut, ressuscité glorieusement et toujours prêt à nous offrir son aide et son amour.

Ce sont les vœux les plus sincères et affectueux de vos amis des Hérauts de l’Évangile.

avril 2nd, 2010

Notre-Dame d’Altagrâce

3 Comments, Nouvelles, by Arautos do Evangelho.

Au sanctuaire de Notre-Dame d’Altagrâce à Port-au-Prince, une messe solennelle a été organisée à 6h30 du matin pour recevoir la statue pèlerine : ce fut une apothéose!

Dans une église, encore une fois, remplie à pleine capacité, une messe solennelle a été présidée par le P. François Bandet. Le couronnement, par le P. Francky Désir, curé de la paroisse, restera, comme il l’a dit lui-même, gravé dans les annales de l’histoire du sanctuaire. Il était tout à fait impressionnant de voir la vénération admirative des fidèles qui s’approchaient de la statue pour prier après la messe et aussi pour recevoir la bénédiction. Au cours de ce pèlerinage, nous avons remarqués que plusieurs portaient avec eux des photos de membres de la famille. Sans le demander, nous pouvions bien deviner qu’il s’agissait de membres de la famille décédés suite au tremblement de terre pour lesquelles ils demandaient une grâce particulière à Notre-Dame.

Au presbytère, nous recevons la visite d’une des adjointes du maire de Port-au-Prince, Mme Nadège Joachim Auguste. Elle vient, au nom de celui-ci, nous remercier pour cette mission d’évangélisation et de support humain au peuple haïtien. Elle demande au P. François une bénédiction pour elle et pour toute la ville.

7636_20100327_GKPlus tard, le P. François Bandet se dirige vers la nonciature apostolique pour une entrevue avec Mgr. Bernardino Auza, nonce apostolique en Haïti. Il y rencontre Mgr Joseph Lafontant, administrateur apostolique de Port-au-Prince et Mgr Louis Kebreau, président de la conférence épiscopale d’Haïti. Le sujet de laconversation porte sur les Hérauts et le peuple haïtien ayant besoin de soutien moral et d’encouragement. L’entrevue avec le nonce porte quant à elle sur l’aide que l’Église catholique apporte aux sinistrés haïtiens et un appel est fait pour recevoir de l’aide pour la reconstruction des églises et des écoles qui ont été endommagées ou complètement détruites. Le nonce explique que des 83 paroisses de Port-au-Prince, plus de 50 églises ont été endommagées et 13, dont la cathédrale, complètement détruites.

Avant notre départ, nous avons fait une dernière visite dans un camp. Cette fois dans celui qui se trouvant juste en face de la maison où nous étions hébergés.

Un dernier au revoir…

avril 2nd, 2010

Le diocèse d’Anse à Veau et Miragoâne

2 Comments, Nouvelles, by Arautos do Evangelho.

6276_20100326_GKInvités par Mgr Dumas, nous partons cette fois au village d’Anse-à-Veau. Le voyage devait, à l’origine, se faire dans un hélicoptère de l’armée italienne, mais pour une raison quelconque il n’ont permis qu’à l’évêque et un accompagnateur d’embarquer. L’évêque se rend premièrement à Miragoâne pour une distribution de nourriture en collaboration avec Caritas.

Commence donc un long trajet de 5 heures en jeep pour la statue pèlerine et ses accompagnants. Sortant de l’aéroport, nous passons par un marché où l’insalubrité du lieu ferait peur à n’importe qui.

6269_20100326_GKLa moitié du trajet consiste à sortir de la ville. Une fois sortie, la prochaine ville importante est Miragoâne. La misère est toujours impressionnante. Lorsque les gens ne vivent pas dans les tentes, ils vivent dans de simples huttes, sans eau courante. Le chemin est apocalyptique. Pour se rendre à destination, Anse-à-Veau, nous devons traverser trois rivières… qui n’ont pas de ponts! Ces rivières servent aussi de lieu pour la lessive et l’hygiène personnelle.

C’est vendredi de carême, au long du chemin à l’entrée du village, les gens ont monté des autels avec ce qu’ils ont de plus beau en matière de tissus blanc. Nous entrons en passant sous un portique surmonté d’un grand « bienvenue ».

L’église, dédiée à sainte Anne en 1721 est cathédrale depuis la formation du nouveau diocèse en 2008. Elle est imposante, mais pauvre et délabrée. Décorée avec bon goût, elle rappelle un peu la situation de la population locale : pauvre mais digne.

Après le dîner, les adolescents de la paroisse sont réunis dans l’église. M. l’abbé David, un Français originaire de Lorraine fait sonner les cloches pour une messe improvisée. Le changement de programme est une constante à laquelle il faut s’habituer lorsque vous êtes en Haïti.

La messe est animée par une chorale et un ensemble musical dont la qualité et le talent surprennent malgré des instruments qui font vraiment pitié. Un antiquaire n’oserait même pas offrir de si vieux instruments aux yeux de ses clients.

Par la suite, nous montons dans les véhicules et nous nous dirigeons à un kilomètre de l’entrée de la ville. La grâce et la foi des gens feront de ce chemin de croix l’apogée de cette mission.

La croix, portée par son Exc. Mgr Dumas est suivie de la statue pèlerine qui est elle portée par les jeunes paroissiens. Au tout début, ce sont des garçons qui la portent, à la fin ce seront les jeunes filles; grande, pieuse et forte. Elles surprennent par leur force de volonté qui surpasse de loin celle des porteurs précédents. Encore un signe de cette grande foi qui anime la population locale.

Plus les stations avancent, plus se font nombreux les fidèles. A la fin, lorsque nous atteignons l’église dans la noirceur, la grande église de 800 places sera remplie.

« Combien de temps restez-vous? » Demande en créole une petite fille. Après lui avoir indiqué que nous partons le soir même elle réplique qu’il est tard, il nous faudrait rester. Attristée, elle demande : « Mais vous allez revenir? ».

– « Il faut demander à Mgr Dumas! ».

– « Revenez en juillet pour la fête de sainte Anne! »

Le curé de la paroisse et l’évêque adressent d’émotionnantes paroles de remerciements pour cette mission des Hérauts du Canada et de République Dominicaine. Ils demandent, au nom des jeunes gens de la paroisse, que les Hérauts leurs envoient éventuellement des professeurs de musique pour leur enseigner la musique selon le style « Hérauts ».

Jusqu’au moment de partir, une troupe d’enfants reste jusqu’à notre départ. Mgr Dumas nous a expliqué qu’ici les enfants sont encore très innocents et il y a véritablement une promesse de future qu’il cherche à encourager. « Ici se trouve l’avenir de l’Église d’Haïti », dit-il, « l’innocence n’a pas été défigurée par le matérialisme du monde moderne ».

[Gallery not found]

avril 1st, 2010

Mission en Haïti : Fin de la deuxième journée

No Comments, Nouvelles, by Arautos do Evangelho.

5709_20100325_GKAu centre-ville, nous passons visiter les ruines de la cathédrale. Curieusement, ce qui reste de la chorale paroissiale (la moitié sont morts sous les décombres de la cathédrale, car ils étaient en train de chanter la messe de 17h00, lors du tremblement de terre), est là pratiquant pour la Semaine sainte. Ces même gens avaient participés à un hommage à Notre-Dame dans la cathédrale, lors de la première visite des Hérauts en Haïti. Tous se place autour de la statue, devant la cathédrale, pour chanter différents chants en créole. Ils sont très touchés de cette rencontre inespérée.

Un peu plus tard, nous nous rendons au Foyer de charité de Port-au-Prince pour le dîner. Nous en profitons pour parcourir un camp de réfugiés sur le terrain où vivent environs 600 personnes.

La dure réalité de la vie quotidienne des Haïtiens que nous avions aperçus à distance se dévoile à nos yeux. Après avoir parcouru le camp, les enfants et leurs parents se sont rassemblés pour une prière suivie d’une courte prédication et une bénédiction accordée par Mgr Colímon. Suite à cette visite, Mgr François Colímon, S.M.M., évêque émérite de Port-de-Paix, résident au foyer de charité, félicite les Hérauts pour l’audace de cette initiative si nécessaire. « En faisant ainsi, nous dit-il, vous permettez a l’Esprit-Saint d’agir librement et efficacement sur les personnes ». Il était demeuré à genoux, en prière devant la statue, tout le temps de la visite au foyer de charité.

À quatre et demie commence la récitation du rosaire à Saint-Vincent-de-Paul située à Thomassin, en banlieue de Port-au-Prince. Cette région n’a pas été touchée par la tragédie.

Le P. François Bandet préside la Messe. Les tertiaires et les membres de l’apostolat de l’oratoire, qui ont aussi participés aux cérémonies matinales, offrent ensuite un souper où une fois de plus, ils adressent des paroles de remerciements pour cette visite qui, selon leur dire, redonne du courage et de l’enthousiasme, tout en espérant que nous reviendrons encore.

[Gallery not found]

Fête de l’Annonciation

La journée commence très tôt, la messe est à 6h30 à la paroisse de la Divine Miséricorde à Pétion-ville. La messe est célébrée par Mgr Pierre-André Dumas, évêque d’Anse-à-Veau et Miragoâne. L’église est pleine à un tel point qu’un grand nombre de personnes doivent demeurer à l’extérieur. La cérémonie est radiodiffusée par Radio Soleil

L’homélie porte sur la confiance que nous devons avoir en Jésus et Marie malgré les épreuves et les difficultés qui nous accablent. « Ne vous découragez-pas, nous dit-il, car le Cœur Immaculée de Marie Triomphera! ». L’évêque, dans son homélie, est paternel, mais passionné; il aime son peuple!

Dans ses paroles de remerciements, Mgr Dumas mentionne combien la générosité et l’amour des Hérauts envers le peuple haïtien est un réconfort et un bel exemple de fraternité chrétienne. Ils les remercient aussi pour leur avoir apporté leur bonne maman en la présence de la statue pèlerine de Notre Dame de Fatima et son beau message d’espérance.

En sortant de l’église en procession avec la statue pèlerine haussé sur son brancard et porté par quatre forts haïtiens, les gens s’arrachent les images saintes qui sont distribuées : une constante partout où nous allons. Une dame dit cette fois « Merci d’avoir pensé à nous en venant ici à Haïti »

La procession se déroule sous une chaleur accablante, mais l’enthousiasme des gens est vraiment surprenant. Les gens cris différentes invocations en créole avec beaucoup d’énérgie tout au long du parcours. « Saint Michel Archange, défendez-nous dans le combat! »; « Notre-Dame de Fatima, priez pour la conversion des pécheurs! »; « Ave Maria : Ave pa gin anyin Bondie pa ka fe! »; « O Marie conçu sans péché, priez pour nous qui avons recours à vous! La procession se termine dans un sanctuaire extérieur, le Jardin de Marie, dédié à Marie qui défait les nœuds. Un long hommage à Notre-Dame continue, parsemé de chants et de danses, toujours avec beaucoup de convictions et la récitation du chapelet couronne la cérémonie.

[Gallery not found]