Archive for the ‘Présentation’ Category

décembre 4th, 2010

Nouveau lancement de l’oratoire au Rwanda

No Comments, Présentation, by Arautos do Evangelho.

Nous avons reçu une belle nouvelle et de bonnes photos des activités de l’apostolat de l’oratoire à Butare au Rwanda : Ce samedi, 4 décembre a eu lieu en la cathédrale de Butare la messe de lancement solennel de l’apostolat de l’oratoire. Célébrée par le Père Léon Panhuysen, SDB, beaucoup de familles ont répondus à l’appel, ce qui a encore une fois prouve la soif des Rwandais pour la dévotion mariale. Le Père Léon, dans son homélie,  a fortement encouragé les membres de l’apostolat de l’oratoire d’être des messagers de la Mère du Verbe. Rappelons qu’en Juin 2011 l’apostolat de l’oratoire au Rwanda célébrera 5 ans d’existence. (D’un message d’un coopérateur des Hérauts au Rwanda)

juin 30th, 2009

Mon premier billet

6 Comments, Présentation, by Arautos do Evangelho.

Cher lecteur, Voici mon premier billet. D’abord et avant tout, je vous invite à lire la page de présentation si vous ne l’avez pas déjà fait. Je pense que c’est important afin de bien comprendre le but de ce blog qui commence. Si c’est le cas, faites une petite pause et visitez la page de présentation. Je ne garanti pas un billet quotidien, mais revenez fréquemment, vous y trouverez toujours des nouveautés. Ce blog aura encore plus de sens avec votre participation. Eh oui! Il n’y rien de plus encourageant pour écrire que d’avoir des gens qui vous lisent. Or, comment puis-je faire pour savoir que vous m’avez lu? Je vous donne un petit truc bien simple : au bas de ce billet, il y a une petite section où il est écrit « leave a comment » (bon oui, en anglais, mais ce n’est pas de  ma faute.) vous cliquez sur la phrase et écrivez un commentaire. Positif ou négatif, un ou deux mots, pas de problèmes. L’important est de me faire savoir que… vous me suivez! Je vous laisse sur une petite pensée, une phrase de Joris Karl Huysmans : Seigneur, prenez pitié du chrétien qui doute, de l’incrédule qui voudrait croire, du forçat de la vie qui s’embarque seul, dans la nuit, sous un firmament que n’éclairent plus les consolants fanaux du vieil espoir! (A rebours)